top of page
Rechercher

Pourquoi utiliser de l'huile d'olive dans la composition de notre bougie énergétique Api ?


Notre bougie à l’huile d’olive.


Dans la gamme API, gamme de bougies énergétiques, nous avons créé la bougie Énergie et dynamisme à l’huile d’olive.

Cette bougie est conçue et programmée pour vous aider à trouver la motivation nécessaire à la réalisation de vos projets.





Elle fait partie de la collection Api, une gamme de bougies non parfumées.


Étant dans une démarche holistique et énergétique, nous avons créé cette gamme de bougies pour obtenir des bienfaits dont les consommateurs peuvent avoir besoin.


La bougie à base d’huile d’olive est la bougie anti procrastination par excellence. Elle est programmée pour rebooster, redonner le dynamisme qui nous fait défaut.


Nous avons tous besoin d’un coup de pouce à certains moments… Le coup de fouet dynamisant peut être engendré par cette bougie.


Notre bougie Api à l’huile d’olive saura vous redonner la motivation qu’il vous manque en activant tout votre potentiel.



L’huile d’olive le trésor de différentes cultures.


L’huile d’olive est considérée comme un liquide spirituel avec un symbolisme très important.


Les Egyptiens utilisaient l’huile d’olive dans les rites de purification et les rites funéraires.


Chez les musulmans l’huile d’olive représente la "barraca”.





Le symbolisme de l’huile d’olive pour le christianisme est très important. La fin du déluge fut annoncée à Noé par l’apport d’ un rameau d’olivier par une colombe; Les chrétiens célèbrent les rameaux pour l'arrivée de Jésus à Jérusalem, ce qui marque également l’entrée dans la semaine sainte.


L’huile d’olive servait comme combustible dans les lampes, elle procurait une grande clarté sans fumée. Elle était considérée dans la religion et la tradition juive comme le symbole d’une présence divine (Shekhina).





L’utilisation de l’huile d’olive au travers du temps


L’huile d’olive a de nombreuses utilisations.


Quand on parle d’huile d’olive, on pense directement à assaisonnement. C’est une huile excellente pour accompagner les plats. C’est un produit qui a une large palette de saveurs et de nombreuses propriétés nutritives et diététiques. On peut également l’utiliser en cuisson. L’huile d’olive est stable à la cuisson avec un point de fumée élevé.





L’huile d’olive depuis des siècles est considérée par les femmes méditerranéennes et provençales comme un produit de beauté incontournable. De nos jours, elle est encore utilisée en cosmétique pour ses propriétés hydratantes, nourrissantes et antioxydantes.

L’huile d’olive entre également dans la composition de certains savons.

Elle est en outre à la base de fabrication du vrai savon de Marseille et du savon d’Alep.





L’huile d’olive est également utilisée pour la conservation des aliments. C’est un antioxydant naturel, elle protège donc les aliments de l'oxydation empêchant le développement des moisissures.


L’huile servait pour les lampes à huile pour s’éclairer. Elle avait pour avantage d’avoir une lumière vive et dégageait peu de fumée. Les huiles utilisées étaient des huiles de mauvaise qualité.





Nos bougies énergétiques sont fabriquées avec de l’huile d’olive de première qualité. C’est une huile extraite en première pression à froid, en extra-vierge.



L’huile d’olive dans les Alpes de Haute Provence



Les oliviers ont été implantés il y a 2000 ans dans les Alpes de Haute Provence par les Grecs et les Romains. Au Moyen Âge les moines ont fait perdurer la culture des oliviers.

C’est une huile qui a eu une énorme importance dans la vie de la cité.





La culture de L’olivier :


L’huile d’olive que nous consommons en France provient majoritairement des pays du pourtour méditeranèen.

En France, la culture des oliviers se cantonne dans le sud. La production française ne couvre pas la demande. Elle représente entre 3 et 5 % du marché suivant les années.

Nous avons la chance d’être implantés aux Mées, la plus grosse commune oléicole des Alpes de hautes Provence.





On est en plein cœur de l’AOP haute Provence et l’AOP Provence, deux appellations pour une typicité de terroir bien marquée, le fruité vert.

L’huile produite sur ce terroir est renommée dans le monde de la gastronomie internationale.


La variété d’olive que l’on trouve le plus sur les Mées est l'aglandau, une variété qui résiste à la rudesse du climat. Notre terroir est un terroir d’altitude puisque l’on trouve des oliviers jusqu'à environ 650 mètres d’altitude qui est la limite de la culture de l’olivier dans notre région pour avoir un rendement correct.


La cueillette des olives aux Mées.


Sur le terroir des Mées la récolte est dite précoce, elle commence début novembre et se termine début janvier. C'est pour cette raison que notre huile d’olive a un fruité vert intense avec une ardense bien présente.

Dans le temps, la tradition voulait que la cueillette des olives commence à la Ste Catherine le 25 novembre.

La recherche du goût vert a décalé la saison.




La plupart des agriculteurs récoltent leurs olivettes avec des peignes électriques.

Le principe est de mettre des filets au sol, de peigner les branches de l’olivier afin de faire tomber les olives sur les filets. Pour les oléiculteurs les plus outillés, les olives sont ensuite aspirées avec un gros aspirateur. Les olives sont ensuite stockées dans un palox pour être rapidement amenées au moulin.



Les étapes de trituration au moulin.


Chaque moulin a sa manière de traiter les lots d’olives.

Je vais vous parler du fonctionnement d’un moulin moderne implanté aux Mées.





En premier lieu à la réception des olives, il y a un contrôle sanitaire visuel, pour déterminer l’état des olives, la fraîcheur, la variété…

A la réception il est demandé si le lot est en appellation, s’il est en agriculture Bio.

Une fois la partie administrative finie, les olives rentrent au moulin et le processus de fabrication peut commencer.


  • Les olives vont-être effeuillées puis pesées.

  • Les olives sont lavées avant d’être envoyées au broyeur.

  • A partir de cette étape les olives ne sont plus en contact avec l'oxygène pour éviter l'oxydation.

  • Le broyeur écrase les olives avec les noyaux afin d’obtenir une pâte d’olive.

  • Du broyeur, la pâte d’olive est envoyée par tuyaux vers des malaxeurs. Ces malaxeurs sont fermés pour capter tous arômes de l’olive. En général un malaxeur correspond à un lot d’olives. La durée du malaxage peut jouer sur le goût final du produit. Cette étape va activer les enzymes qui vont faire sortir l’huile d’olive.

  • La pâte est ensuite envoyée vers un décanteur. C’est un cylindre qui par force centrifuge sépare la pâte du jus de fruit.

  • Les matières qui restent sont les margines et les grignons. Les margines (l’eau de l’olive, et de son traitement, pulpe d’olive) sont utilisées comme fertilisants ou en source d’énergie biomasse. Les grignons (noyaux d’olives) peuvent être utilisés comme combustibles.

  • Le jus de fruit est envoyé vers une centrifugeuse pour en extraire l’or vert des Mées; l’huile d’olive.

  • Elle est stockée dans des petites cuves pour la restitution aux oléiculteurs ou dans des cuves plus importantes si l’huile appartient au moulin. A ce stade l’huile est consommable, elle est dite non filtrée.

  • l’huile est laissée au repos pendant quelques jours pour que les mini particules de pulpe se déposent en fond de cuve. l’huile est filtrée avec une succession de buvards en carton avant la mise en bouteilles.






Je vous recommande de vous arrêter dans un moulin pour faire une dégustation des huiles. Vous serez certainement surpris par la diversité des goûts.



42 vues0 commentaire
bottom of page